Le Douanier Rousseau, vers un style archaïque?

14908945026_d5f4c3d570_b
Le Rêve, MOMA, NY. Du classique avec le nu mais une jungle complètement imaginaire ! Photo: © G. Héras

Le 22 mars prochain ouvrira au musée d’Orsay, la rétrospective « Le Douanier Rousseau. L’innocence archaïque ». On dit que sa peinture est naïve et innocente. Souvent moqué de son temps par les critiques d’art, le Douanier Rousseau n’en reste pas moins l’un des peintres les plus importants de la modernité.

Son influence sur les artistes du XXème siècle est indéniable et nombreux sont ceux qui ont repris certains de ses motifs et certaines caractéristiques de son style. Il est vrai qu’il utilise des couleurs tranchées et vives avec un dessin simple aux formes plates sans relief. Ce qui attire chez lui, c’est les thèmes qu’il choisit et représente. Des jungles sauvages aux paysages de campagne françaises, le Douanier Rousseau recrée un univers qui n’appartient qu’à lui avec un style qui lui est propre et reconnaissable entre mille. Lui qui est un vrai autodidacte de la peinture et qui n’a jamais voyagé hors de France nous apporte un imaginaire tantôt foisonnant de végétation tantôt complètement fantasmé qui fait de lui un artiste inclassable.

La Noce. Musée de l’Orangerie. Un portrait tout simplement émouvant

C’est cette part de rêve qui a séduit les artistes et lui donne cette modernité. Alors, innocence ou archaïsme ? C’est ce voyage au coeur de l’oeuvre du Douanier Rousseau que nous propose le musée d’Orsay . Une exposition à ne pas manquer !

Talivera vous propose un jeu-concours « Douanier Rousseau » pour gagner votre billet d’entrée à l’exposition. Alors à vos marques, prêts, partez ! Répondez à ces trois questions:

  1. Pourquoi Henri Rousseau est-il surnommé le « Douanier Rousseau » ?
  2. Qui a dit de Henri Rousseau à propos d’une de ses oeuvres : « Cette année, personne ne rit, tous sont unanimes : ils admirent. » ?
  3. Quel lieu très connu inspira Henri Rousseau pour ses peintures des « Jungles » ?

10 billet d’entrées pour l’exposition seront attribuées aux 10 premières personnes ayant répondu correctement jusqu’au 25 mars. A vous de jouer !

 

L’Envers du décor

Le vendredi 4 mars 2016 à Paris : sortie événement au Théâtre de Paris pour « L’Envers du décor » suivi d’un restaurant chez « Albert ».

En avant-propos, une pièce de théâtre de Florian Zeller mise en scène par Daniel Auteuil avec Daniel Auteuil et Valérie Bonneton, cela vaut-il le détour ?

La réponse est : Oui ! Et les réactions de notre groupe de 13 personnes après la pièce sont unanimes :

C’est une histoire de couple et d’amitié avec de bons ingrédients et un texte riche. L’auteur, F. Zeller a bien compris le théâtre de boulevard contemporain avec un zeste de Molière même si au début cela nous déstabilise quelque peu. L’effet miroir est très bien exploité: on passe de ce qu’il pense à ce qu’il dit. Et, les comédiens (Daniel Auteuil en réincarnation de Louis de Funès) nous emmènent dans leur jeu sans voir le temps passer.

C’est une pièce vraiment divertissante sur des thèmes abordés comme la jeunesse, la jalousie, la nostalgie… « C’est émouvant ! » dixit aussi une des personnes du groupe.

FILM "UN HOMME"
Valérie Bonneton et Daniel Auteuil

La réplique que l’on a le plus retenu : « Ah moi je ne pourrai jamais faire ce que mon pote a fait ! »…

Dans « vos avis, à vous ! » (critères sur le texte, le jeu des acteurs, le rire, l’intérêt et la mise en scène et décor) , il a été classé en premier,  le jeu des acteurs puis en deuxième, le rire et la mise en scène.

Après L’Envers du décor, on a envie d’échanger sur la question principale qui ressort de la pièce : Faut-il dire tout ce que l’on pense ?

Alors, qu’en pensez-vous ?

DSC01163 DSC01161